Bien chez soi, au jardin


Jardin / lundi, mai 4th, 2020

Il est enfin là depuis 45 jours, le printemps ! C’est une saison que j’adore car elle est synonyme du renouveau de la nature au jardin. Tous les ans, à mesure qu’avance l’automne on en vient à oublier la luxuriance du jardin en plein zénith, puis vient l’hiver ou tout semble en suspens. Le printemps nous surprend alors par un radoucissement des températures, le bourgeonnement des arbres et la floraison des plantes.

Il signe pour moi le retour d’une activité plus intense au jardin et cette année il faut dire qu’on avait prévu de faire pas mal de chose ! Alors le confirment est passé par là, mais avec un peu de chance et d’organisation nous avons presque pu faire tout ce qui nous tenais à cœur. L’été dernier avait été une période de travaux pour l’intérieur de la maison, pour ce printemps nous avions décidé de nous attaquer au jardin. Petite revue des actions, en cours ou terminées.

La jungle au bois dormant

Pour vous redonner le contexte lors de l’achat de la maison, le potentiel du jardin était très prometteur, c’était un peu une belle jungle endormie. A l’époque lors de la visite on ne voyait que l’énorme cerisier de plus de 9 mètres de haut, ses branches descendaient presque jusqu’au sol donnant au fond du jardin un air de bosquet sauvage. Je raconte d’ailleurs ici l’élagage. Armés de nos outils on a taillé et redonné de l’allure au jardin, révélant chèvrefeuilles, jasmins, rosiers et la glycine qui encadraient notre terrain. Après la pose de la serre en avril dernier, on se disait qu’il manquait un peu de gazon. Le sol n’était fait que de mauvaises herbes, avec pas mal de trous suite à l’extraction des buis.

Gazon maudit

Au départ, je voulais semer du gazon, me rappelant dans mon enfance que mon père l’avait fait, et que cela n’avait rien de sorcier. Cependant cela prend du temps, il faut composer avec la météo et les oiseaux picoreurs, puis rattraper dans les zones clairsemées. Rapidement je me suis penché sur la solution de rouleau de gazon naturel. On voulait un résultat uniforme et rapide, cette solution n’avait que des avantages pour nous. Après une recherche sur internet, nous avons contacté l’entreprise Les Gazons Parisiens et en 48H la palette était livrée devant chez nous.

La pose est à la portée de tous, dixit celui qui n’a fait que l’arroser. Il faut juste respecter certaines règles. Préparer votre terrain en amont, bécher, aplatir la terre, retirer les cailloux qui pourraient gêner la reprise du tapis gazonné. Ensuite on déroule les rouleaux, on aplatit avec une planche ou au rouleau de jardin si on à la possibilité d’en avoir un. La pose doit se faire rapidement après la livraison (les rouleaux peuvent vite sécher) lors d’une journée pas trop chaude. Les rouleaux se posent en quinconce comme pour un parquet. Ensuite il faut arroser copieusement afin de favoriser le développer des racines du tapis vert au sol. C’est avec le tuyau d’arrosage dans les mains et les bottes en caoutchouc aux pieds que j’ai pu relever cette mission ! En effet il faut détremper le sol, mais grâce à ma paire de bottes Happy* de Blackfox, j’avais les pieds bien au sec ! Une marque bien connue des amoureux de la nature et des jardiniers, qui propose des produits imperméables et résistants. Elles sont vraiment idéales dès qu’il s’agit d’arroser où d’aller au jardin par temps humide !

À savoir qu’un arrosage régulier pendant quelques jours est nécessaire, également on évite de le piétiner le plus possible pendant une dizaine de jours. Enfin on peut aussi fertiliser à partir de 2 mois.

Une fois la pose effectuée nous ne pouvions que contempler avec satisfaction le résultat !

Les premiers pas

Quelques jours après la pose, on a pu installer les pas japonais qu’on avait commandé également avant la période de confinement. On a opté pour ce modèle qui offre un bon rapport qualité prix et trompe parfaitement son monde en terme de rendu. L’idée était de tracer un petit chemin afin d’aller proprement jusqu’au domaine de Thelma et Louise. Les deux gallinacés sont dorénavant les propriétaires du fond du jardin ou elles profitent d’un parc d’environ 45m2. Oui, c’est plus que certains apparts parisiens : des poules de luxe je vous dis.

Hélas et on le comprend tout à fait, suite au confinement, nous n’avons pas pu recevoir le petit portail que nous avions commandé pour finaliser le parc à poules. Il faudra donc attendre pour voir le résultat. Comme on dit la patience est amère, mais son fruit est doux.

Nous voulions aussi finaliser proprement les parterres latéraux du jardin ainsi que ceux autour de la serre. A la recherche de bordures, nous avons vite constaté que dans le commerce il existe peu de choses esthétiques. Nous avions en tête néanmoins le coté très brut et graphique des bordures en acier corten. Nous avons donc installé les bordures un mois après la pose du gazon. Le principe est simple : elles se patinent avec les intempéries avant de prendre leur coloris définitif au bout de quelques semaines, le métal est alors totalement recouvert par la rouille qui le protègera pour plusieurs années.

Patine en cours quelques jours après la pose.

Un dernier coin du jardin aura lui aussi droit à un petit changement, c’est le potager. Il est n’est pas très grand mais suffisant pour ce que j’en fait. Une culture raisonnable de quelques légumes et fruits (carottes, haricots, radis, courgettes, potirons, butternut, salades, tomates, rhubarbe…). Il bénéficiera d’une petite barrière en bois afin de le délimiter. Celle-ci est reçue mais ne sera pas installée de suite. Le bois étant brut nous souhaitons le protéger des intempéries en appliquant une peinture. Avec l’ouverture progressive des magasins de bricolage nous pourrons sans problème nous fournir, une fois qu’un consensus sur la couleur sera trouvé…

Mise en situation, juste pour se donner une idée.

Dans les prochains jours je reprendrai l’activité au jardin. Une fois que les saints glaces seront passées. Si vous ne connaissez pas, il s’agit de 3 jours, les 11, 12 et 13 mai où un risque de gelées tardives peut pointer le bout de son nez. Lorsque ces jours sont passés, on dit qu’il est possible de semer et planter sans crainte les fleurs annuelles ou bulbeuses d’été dans le jardin ainsi que les légumes frileux au potager. Je pourrai à ce moment reprendre l’activité au jardin afin de semer et repiquer légumes et fleurs.

Il nous reste encore pas mal de choses à finaliser mais nous sommes pour le moment très contents du résultat. Je vois que cela vous plait aussi pour celles et ceux qui me suivent sur Instagram.

N’hésitez pas à commenter ici ou là-bas. Je lis tous les messages avec attention. En attendant la suite, portez-vous bien en cette période un peu trouble, et n’hésitez pas à vous lancer afin de végétaliser ou entretenir votre petit cocon.  

*Les produits marqués d’une astérisque m’ont été envoyés pour test.

2

2 réponses à « Bien chez soi, au jardin »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *