#Germination : chêne de Valdeolivas


Plantes / lundi, mars 11th, 2019

À l’automne dernier j’ai cherché des glands en vain lors de mes balades en forêt. J’avais donc remis cette idée à plus tard… Mais début janvier, mon ami Salvatore, illustrateur, m’a envoyé deux magnifiques cartes postales représentant la germination des glands ainsi… que quelques glands légèrement germés !

J’adore le style de son coup de crayon ainsi que le rendu produit par l’aquarelle. Si vous êtes curieux, je vous recommande d’aller faire un tour sur son site internet pour admirer son superbe travail : https://www.salvatoredelgiudice.com/

De plus, les graines proviennent d’Espagne ! De Valdeolivas une province de Cuenca, dans la région autonome de Castille-La Manche. Les feuilles seront différentes des chênes que l’on connaît par ici à feuilles lobées et caduques. En effet, il s’agit d’une espèce à feuilles persistantes, à lobes aigus faisant penser aux feuilles de houx. De quoi les rendre encore plus spéciales à mes yeux.

Et si vous tentiez l’expérience ?

À l’automne prochain, lors de vos balades en forêt, si vous ramassez des glands verts voici quelques conseils pour leur germination.

Faites tout d’abord le test de « flottaison » avant de les faire germer. Déposez-les dans un verre d’eau, conservez ceux qui flottent et jetez ceux qui coulent ou ceux qui seraient mous.

Ensuite, séchez vos graines pour les faire germer. Pour ce faire mettez-les en contact avec un environnement humide, emmaillotez les dans du papier absorbant mouillé. Veiller à ce que celui-ci ne sèche pas complétement. Personnellement, j’utilise une petite coupelle que je dispose sur ma table de salon. L’objectif est double : offrir une belle exposition lumineuse, mais sans soleil direct aux graines et aussi ne pas oublier de m’en occuper.

Le plus dur à présent, soyez patient ! Après quelques semaines, vous verrez une petite tige se développer (comme sur l’illustration de Salvatore). Vous pourrez soit les laisser dans l’eau (comme ci-dessous) ou soit directement les planter individuellement dans un petit pot de 5 cm de diamètre, contenant du terreau universel.

Voilà une germination intéressante à lancer. Personnellement, j’adore voir l’évolution jour après jour de cette petite naissance qui me rappelle mon ami. Et puis il faut avouer, qui n’a pas un jour rêvé de planter un vigoureux chêne à partir d’un tout petit gland trouvé par terre ? Encore un beau miracle de la nature.

2

Une réponse à « #Germination : chêne de Valdeolivas »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *