La plante porcelaine : Graptopetalum paraguayense


Jardin / vendredi, février 15th, 2019

Eh oui encore un nom bien compliqué à retenir, me direz-vous !

Graptopetalum paraguayense au premier plan

Mais sachez que Graptopetalum paraguayense est souvent surnommé « la plante porcelaine » déjà plus facile à dire et à retenir ! En cause, la plante est très fragile au toucher ! Feuilles comme rosaces se cassent comme du verre. On pourrait s’attrister de tout ça, mais c’est sans savoir que cela cache sûrement le succès de sa prolifération exceptionnelle.

Je vous explique : « Grapto » (c’est le petit nom que je lui donne) est une plante grasse succulente, vivace, à la culture très simple. Originaire du Mexique, elle accompagne idéalement les cactus dans les rocailles. Comme je vous le disais sa faiblesse, c’est sa force ! Il suffit de détacher l’une des feuilles d’un pied mère pour que quelques semaines plus tard un autre spécimen se développe. La chose exceptionnelle, c’est que Grapto n’a besoin de rien hormis la lumière du jour pour donner naissance à son petit clone !

Exemple de feuilles après 5 semaines

Alors comment cela est-il possible ? La nature étant bien faite, il faut savoir que les succulentes ou plantes grasses sont des plantes adaptées à des milieux où les précipitations sont rares. Ces plantes de milieux secs ont évolué pour développer des organes de réserve d’eau. Ces tissus, remplis de suc (d’où le nom de succulente) permettent à une feuille qui tombe au sol, de ne pas se dessécher comme le ferait une feuille d’arbre. Elle va dans un réflexe de survie développer une nouvelle tige ainsi qu’un système racinaire. Le développement sera alors assuré par le suc contenu dans cette feuille. En sachant cela, il est facile d’imaginer dans la nature à quel point Graptopetalum paraguayense  peut proliférer sans problème.

Particularités

Croissance : printemps, été (si la plante est à la mi-ombre)
Exposition : plein soleil, mi-soleil, mi-ombre
Résistance à la chaleur : très bonne
Arrosage : modéré en plein été, voire pas du tout
Méthode de reproduction : bouturage de tige, de feuille
Parasite(s) possible(s) : pucerons lors de la floraison (culture avec engrais). La bonne nouvelle c’est l’absence de cochenille sur les Graptopetalum paraguayense !

Résistance au froid : excellente (-8°C) sans protection, mais elle peut tenir bien plus bas mais n’en ressortira pas indemne avec quelques marques sur les feuilles.

On peut retrouver des nuances différentes sur les rosettes de Grapto : blanchâtres, grises, rosées. L’origine de ces variations peut être le changement de météo.

Avec le temps, le Graptopetalum paraguayense développe une longue tige qui devient pendante si votre pot se trouve en suspension ou rampante si le specimen est à même le sol à vous de voir ce que vous préférerez !

5

2 réponses à « La plante porcelaine : Graptopetalum paraguayense »

  1. Bonjour , où puis je acheter une plante porcelaine : Echeveria Graptopetalum paraguayense ?
    J habite en Île de France , à Levallois Perret..
    Merci
    Carole MARME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *