Les bénéfices du paillage au potager


Jardin / samedi, septembre 5th, 2020

Avec la fin de l’été qui approche, il sera bientôt temps de faire le bilan de la saison pleine de surprises mais aussi d’échecs, et de déceptions mais aussi de succès. Finalement tout ce qui compose les aléas du jardinage, mais rend également l’expérience toujours excitante et enrichissante.

Je tenais à partager avec vous mon retour suite à la mise en place au printemps d’un paillage dans tout le potager. Vous avez probablement comme moi des souvenirs de potager de votre enfance avec des parcelles très règlementées : des lignes bien droites de légumes, des buttes ou rien ne dépasse tant le binage est un sport de compétition. Le moindre adventice qui se développe est aussitôt retiré. Des potagers certes productifs en légumes mais qui laisse peu de place à l’improvisation.

Bien avant d’avoir un jardin, quand je n’étais qu’au stade de la jardinière de fenêtre, j’ai été marqué par un documentaire qui comparait la terre, celle de votre jardin/potager à notre peau. Certes, la comparaison peut sembler étrange. Mais la terre est comme votre peau : vivante. La bécher ou la retourner, c’est l’agresser. C’est venir déranger tout la vie d’un sol vivant. Cependant on peut préparer son terrain avec parcimonie et utiliser des outils plus respectueux, comme la grelinette pour aérer le sol en profondeur sans le déstructurer.

Lorsque vous laissez une parcelle de terre sans aucune végétation, aucune herbes sauvages, le sol est exposé et sans défense. C’est un peu comme aller la plage sans aucune protection pour votre peau. Exposer aux intempéries le sol va souffrir. Les pluies vont le lessiver, le soleil de l’été le bruler entrainant un dessèchement de la surface. Le sol sera tellement sec qu’il sera impossible à travailler. Il suffit de regarder dans la nature, on ne trouve jamais des zones ou la terre est à vif. Dans la forets les feuilles mortes recouvrent le sol, à la lisière de celle-ci des plantes couvre-sol la protège et enfin dans les prairies les graminées jouent se rôle.

C’est sous ce paillage naturel que la vie du sol se développe, pour l’enrichir, l’entretenir et le travailler.

Dès mon premier potager, j’ai tenté d’appliquer la technique du paillage afin de protéger le sol mais aussi de la nourrir car c’est un des avantages. On peut utiliser un paillage divers à partir des cadeaux du jardin que l’on aura au préalable fait sécher un peu (feuilles mortes, tonte de pelouse…). De plus, leur décomposition apportera des éléments fertilisants au sol.

N’ayant pas assez fait de réserve (de feuilles) lors de la préparation de mon potager en avril je me suis penché sur le paillage de miscanthus (roseau). Cela ressemble à de la paille sauf qu’il s’agit ici de roseau défibré. Je me suis fournis chez Monjardinbio.com. Je vous recommande chaudement ce site de passionnés du jardin, qui propose un large choix de produit et des solutions pour un jardin au naturel et sans pesticides. Cerise sur le gâteau, tous les produits sont made in France !

La pratique

Appliquer le paillage est très simple : après avoir préparé votre sol, recouvrez simplement les allées de votre potager ainsi que vos cultures de miscanthus. Soyez généraux et recouvrez votre sol d’au moins 7 à 10 cm de paillage. Il est important de rappeler tous les bénéfices que celui-ci va apporter à votre sol et cela pendant plusieurs mois :

  • Il va repousser les limaces (car naturellement riche en silice)
  • Il limitera le lessivage du sol par la pluie
  • Il structura et drainera votre sol
  • Il cachera la lumière au sol ce qui limite la pousse des adventices
  • Il aide au développement des vers et de la vie microbienne du sol
  • Enfin il améliorera l’infiltration de l’eau et réduira son évaporation aidant ainsi sérieusement à l’économie d’eau et d’arrosage.

Car vous l’aurez compris « un paillage vaut deux arrosages » version détournée de l’ancien dicton « un binage vaut deux arrosages » qui pour moi est en opposition totale avec ce que doit être un sol vivant. Le paillage protègera votre sol, aussi n’hésitez pas à venir l’enrichir de feuilles mortes ou de tontes dans les mois à venir. Le paillage au potager va jouer le rôle de régulateur d’humidité et ainsi éviter le stress inhérent au manque d’eau. Avec l’arrivée de l’automne, il retardera aussi le refroidissement du sol au contact de l’air plus frais, un avantage supplémentaire pour vos légumes qui pourront terminer leur développement. Je pense qu’avec le réchauffement climatique ainsi que que la sécheresse qui frappe de plus en plus nos régions, le paillage est une solution indispensable pour tous les jardiniers.

J’espère que ce petit article vous aura convaincu sur les bénéfices d’un paillage du sol. N’hésitez pas à me faire part de vos expériences.

Voici la référence de l’article Paillage du sol Miscanthus si vous voulez l’essayer.

1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *