Ma première serre de jardin


Jardin / lundi, mai 6th, 2019

Dans la photo traditionnelle, section « vie parfaite » : sortez moi celle du joli couple avec deux enfants (garçon et fille) posant devant la barrière blanche de leur maison. Le chien Médor (labrador) est optionnel, bien que recommandé. Pour certains cette photo pourrait être un idéal de vie… De mon coté, je ne garderai que le mari et la maison, exit les gamins et la barrière blanche. A la place doublez-moi la surface extérieure et ajoutez-moi une belle serre de jardin !

Qui dans l’assistance est totalement insensible à la beauté d’une petite serre ? Véritable ilot de verdure niché dans un coin du jardin. Qu’importe la taille ou le style, ce type de construction est pour moi une véritable usine à rêve. Qu’on parle des grandes serres du jardin des plantes, capable de vous transporter en un instant dans une jungle tropicale ou de la petite serre d’un jardinier, antichambre secrète du potager. La serre est pour moi un lieu magnifique.

Le but de ce billet n’est pas de vous proposer un benchmark des différentes serres car il en existe des quantités sur le marché. On trouve de tout, du simple abri de jardin, à l’immense serre de verre de style Victorien. Il y en a pour tous les goûts et dans tous les matériaux : aluminium, verre trempé, polycarbonate ou inox…

J’ai toujours eu un faible pour les serres anglaises, avec leurs frises, leurs soubassements ornés de ferronneries et formes cintrées. Cependant, il faut pouvoir marier les styles et que celle-ci s’intègre parfaitement dans le jardin. Nous avons donc opté pour une serre de jardin plus discrète aux formes modernes, composée de verre trempé et polycarbonate noir. En partageant les étapes de construction sur mon compte Instagram, j’ai reçu pas mal de message me demandant d’où venait la serre et sa marque. Sachez que notre choix s’est arrêté sur le modèle Qube de la marque Julianna Greenhouse découverte sur le site de Gamme vert. Cette serre fait 5,1 m², elle possède deux lucarnes de ventilation ainsi qu’une porte coulissante. A l’extérieur, deux gouttières larges de 6cm permettent de récupérer l’eau de pluie. Comptez 2000 euros pour l’ensemble.

Le choix de la taille de votre serre doit être en accord avec ce que vous envisagez de faire (culture, développement, stockage..) pour ma part pas d’ambition folle mais juste l’envie de cultiver quelques tomates, concombres, aubergines… Et utiliser la serre comme nursery pour mes semis (légumes et fleurs). Après avoir commandé, nous recevions sous 3 semaines l’ensemble de la commande composée de 5 paquets ainsi que d’une palette de bois renforcée contenant l’ensemble des vitres de verre. Le montage se fait en plusieurs étapes. Je ne crois pas que le manuel donnait un estimatif, de notre côté l’ensemble des étapes ci-dessous s’est fait sous 3 à 4 jours. Il a fallu surveiller la météo et choisir le long week-end de Pâques pour démarrer ce chantier.

Fixation de l’embase avant l’ajout de béton

Étape 1

La serre doit être montée sur une embase. Celle-ci est composée de 6 pieds qui sont à emprisonner dans le sol avec du béton. Fondation indispensable afin d’assurer à la construction stabilité et solidité à l’épreuve des intempéries. Il faut donc au préalable ratisser et aplanir la zone qui accueillera la serre. Creuser 6 trous dans lesquels nous avons disposé des tubes cylindriques d’environ 40 cm de hauteur. Ensuite l’étape la plus mémorable, nous avons préparé du mortier (c’était une grande première) pour fixer l’embase au sol. Pas très compliqué même si vous êtes novice, tant que vous avez de l’eau et un bon tour de mains.

Étape 2

Le montage de chacune des façades. L’assemblage prend du temps même s’il est bien pensé. Il est nécessaire de bien lire et relire le manuel avant de se lancer. On est à mi-chemin entre le meuble Ikea coté manuel de montage et un meccano géant pour ce qui est de la structure. L’assemblage des façades entre elles puis sur l’embase donne un aperçu concret des dimensions de la serre (259x198cm).

Étape 3

La plus délicate, le montage des vitres. Le vitrage est feuilleté et avec une épaisseur de 3 mm. Hélas pendant le transport une des 31 vitres s’est brisée. Par conséquent la porte de la serre ne ferme pas vraiment en attendant la vitre de remplacement. Il possède de beaux reflets caractéristique des serres de jardin. Chacune des vitres se pose sur la structure où l’on a préalablement collé une bande antidérapante d’une largeur de 0,5 cm ensuite les vitres sont fixées les unes au autre avec des joints en plastique que l’on vient clipser, ils permettent ainsi de maintenir et d’isoler les vitres à la structure. Et on ajoute un peu de silicone sur l’angle du toit pour l’étanchéité.

Étape 4

Les finitions avec la pose de la porte coulissante, des gouttières et des deux étagères. Ces dernières sont des accessoires complémentaires à l’achat, mais pratiques qui me permettront d’entreposer du matériel comme mes pots et semis.

Et voilà le résultat, un magnifique cadeau de Noël enfin livré ! À présent, il va falloir aménager la serre avec les quelques semis déjà commencés puis replanter les pieds de tomates. Sans oublier de décorer les abords de celle-ci. À l’avant, j’ai fait le choix de planter différents types de graminées Stipa tenuifolia (cheveux d’ange) mais aussi Pennisetum alopecuroides Gelbstiel (herbe aux écouvillons). Je voulais quelque chose de graphique et rustique, et puis j’adore le mouvement et le bruit des graminées avec le vent. Sur le côté, j’ai planté des bulbes de Begonia Grandiflora Blanc, d’une quarantaine de centimètres à maturité, ils orneront le côté de la serre avec de grandes fleurs blanches doubles. J’espère que cet article répondra à vos quelques interrogations sur le montage d’une serre de jardin.

En conclusion, je dirai qu’il faut du temps et de la précision pour le montage, mais que la tâche est tout à fait réalisable à deux. N’hésitez pas à commenter l’article et à me partager vos questions, ici ou sur les réseaux, j’y répondrai avec plaisir !

4

Une réponse à « Ma première serre de jardin »

  1. La culture de certaines plantes exigent des conditions de culture specifiques, que seule une serre peut offrir : orchidees, plantes rares exotiques, bromelias, cactus, plantes grasses, fougeres et autres plantes au feuillage luxuriant. Ces plantes delicates, issues d’un milieu tropical, reclament chaleur (au moins 18°C) et fort taux d’humidite. Ne vous privez plus de leur culture, investissez dans une serre de jardin parfaitement isolee et bien chauffee. Optez pour une serre en verre epais, une serre a double paroi de polycarbonate, ou encore pour une serre ornementale pour un effet esthetique garantie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *